3 août 2014

Ce ménage d'atelier

Ça un bon bout de temps que je voulais parler de mon grand ménage... Voilà où j'en suis.

J'ai travaillé à toutes les semaines pour y arriver. Par moments, lors de mes longs congés (aux Fêtes ou lors des vacances d'été, par exemple), je dédiais du temps sur ce fameux ménage à tous les jours.
Été 2014
Dans les bacs, des tissus.
Dans les sacs, mon matériel d'atelier "mobile".
Sur la table: "en attente".
NB: nous sommes toujours situés dans la salle de bain an sous-sol!
Par moment, je me suis fâchée contre moi et contre le temps qui manque. Contre mes envies de tout faire et de tout essayer. J’ai regardé tous ces projets de manière objective et j'ai compris que plusieurs devaient se faire détruire. Le résultat ne s'annonçait pas très joli et surtout inutile. Comme je ne désire plus laisser mes projets finis s’empiler chez moi, j'ai décidé que s'ils ne valent pas la peine d'être donnés ou mis en vente, je les détruis avant la fin.

Comment suis-je arrivée à rester motivée? En m'assurant d'avoir l'impression d'avoir fini à chaque fois que je quittais mon ménage... Je veux dire, je me fixais un tout petit but comme "vider cette boîte" et j'y arrivais. MAIS... Vider une boîte, c'est facile mais, que fait-on avec son contenu?
Faire des choix: quelle activité complexe pour l'éparpillée que je suis parfois!
Oui, comme déterminer si:
  1. je garde
  2. je jette
  3. je donne
  4. je défais le projet... l'autre question concernant la matière première retour au #1

Parfois, j'ai trouvé difficile de défaire... détruire ces projets de crochet, de tricot que je sais que je ne terminerai pas car je n'en ai plus la motivation. J'avais déjà beaucoup d'énergie mais... qu'aurais-je fait ensuite avec? Il se serait retrouvé aux poubelles ou à mon comptoir des trouvailles usagées préféré. J'ai donc décidé de "mettre mes culottes", comme on dit par chez nous, et de détruire ces projets.

Pour les vêtements et autres tissus (lire: tissu potentiel), je les ai rangés 3 fois... La troisième fois fut la meilleure pour moi: par couleurs. J'ai fait la même chose pour mes boutons.
  • J'ai une boîte pleine de tissus blancs. 
  • Une autre, plus petit, remplie de rubans, 
  • Un plateau en carton rempli de cravates,
  • Un vieux pot de noix contient dorénavant des attaches et des fermetures-éclairs,
  • Une autre contient la quincaillerie comme les anneaux, œillets, mousquetons, ...
Classement des tissus par couleurs dans les bacs

J'ai aussi pris la décision de me concentrer surtout sur la couture, le tricot et l'écriture. Les bijoux, la broderie, le perlage, le crochet serviront d'ajout pour enjoliver les projets de tricot et de couture.

Bien que pas encore terminé, ce ménage fut libérateur. Lorsque j'ai découvert tous ces projets qui m'attendaient, j'ai eu regain d'énergie qui m'a permis de réfléchir sur mon avenir dans cet atelier.

Je me suis aperçue que j'aime l'enthousiasme créé par le début d'un nouveau projet. Ce qui me pèse le plus, continuer... le milieu du projet, lorsqu'on doit persévérer. C'est la raison pour laquelle, la persévérance fait partie de mes essais et expériences à long terme à chaque fin d'année ou mi-année. Je déteste parler de résolutions.  
Il est plus facile d'essayer, tomber puis me relever que de briser une résolution.
Comme l'indique Julia Cameron, faire de la place et faire le ménage et mettre de l'ordre dans sa vie stimule la créativité.

Vos commentaires sont les bienvenus!

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...