17 mars 2009

Petits projets tissés

J'ai déjà tissé quelques réalisations sur un vrai métier à tisser au CFIB (attention aux pop up) mais je manque de temps pour me rendre régulièrement au local afin de terminer mes ouvrages. Récemment, j'ai tissé une écharpe sur leur métier. J'ai hâte qu'il soit démonté car j'ai bien aimé le processus!

Après avoir fait ce foulard, j'ai tenté une première expérience de tissage par moi-même avec un carton et des restes de laine. Quelle rapidité! Ça se fait vite et c'est facile. Les enfants ont tous essayé et ont le goût d'en faire encore. Dans un prochain billet, je présenterai le petit résultat. Cela m'a permis de comprendre mieux le concept du tissage... mais j'ai encore besoin d'en faire afin de comprendre "comment on fait des motifs".

Plus tard, lors d'une visite au rayon des livres créatifs chez mon libraire, j'ai trouvé ce petit livre vraiment bien! Quelles belles idées, faciles, pratiques, utiles et jolies!

J'ai fait l'acquisition récemment du livre d'Anne Miller publié dans la collection Marabout d'ficelle à la fin de 2008. L'auteure présente et explique 4 façons de tisser avec des métiers en carton. C'est super facile et rapide à faire.

À propos du livre
Les photos au goût du jour complètent bien le texte et nous permettent de bien voir le détail dans certains cas. Je n'ai pas encore tout lu le livre mais, à date, il est facile à comprendre, même pour moi, qui ne suis pas une européenne ni très connaisseure du tissage en général.

Le fait qu'un livre soit écrit en Europe me rend souvent un peu plus critique car souvent:
  • le texte est difficile à comprendre car il est écrit dans un français que je comprends mal, particulièrement lorsqu'il s'agit d'une traduction de l'anglais vers le français),
  • le matériel utilisé est indiqué d'une manière qui ne fait pas de sens pour moi (nom de compagnies que je ne connais pas, matériel non disponible de côté de la planète)
  • les mesures ne sont pas claires ou indiquées avec des unités inutilisées ici (c'est le cas pour les livre de recettes)
Dans ce cas-ci, l'auteure semble tenir compte de son lectorat qui vit au-delà que la France: yé! Le vocabulaire de tissage est bon et bien défini, si je me fie à ce que j'ai entendu au cercle avec les tisserandes averties et expérimentées. Les explications sont claires et sembles faciles à comprendre.Cette plaquette de 64 pages qui m'a coûté une quinzaine de dollars (CAN) vaut son pesant d'or pour l'inspiration et pour l'information qu'on y trouve, un excellent rapport qualité-prix! Merci à l'auteure d'y avoir pensé et merci à la maison d'édition d'avoir permis à Mme Miller de nous partager son art!

Ce livre m'a donné des idées pour d'autres projets que les enfants aimeraient réaliser, même les garçons! Vous pouvez vous le procurer ici ou dans toutes les bonnes librairies.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...